RP marché de la démat
img_revue_de_presse_apateam_2

Communiqué : Orange, résultats du premier trimestre 2015

Très bonne performance commerciale. Chiffre d'affaires et EBITDA quasi-stables hors mesures de régulation

  • La performance commerciale reste excellente au 1er trimestre 2015, dans le prolongement des trimestres précédents : la base-clients du Groupe affiche une hausse de +2,8 millions de clients sur le trimestre et de +10,9 millions sur un an à base comparable (+4,6%), portée par la croissance des mobiles de l'Afrique et du Moyen-Orient qui totalisent 100,6 millions de clients au 31 mars 2015 (+11,3% sur un an, à base comparable).

En France, les ventes nettes de forfaits mobiles[1] s'établissent à +164 000 sur le trimestre, soit près du double de celles réalisées au 1er trimestre 2014 (+85 000). Cette performance est tirée à la fois par d'exceptionnelles ventes brutes sur le marché entreprises avec la reconquête de flottes, et un 1er trimestre record sur les forfaits grand public. Les offres premium (Open et Origami) représentent plus de 60% des ventes brutes grand public et la 4G totalise +800 000 clients supplémentaires sur le trimestre. Les ventes nettes haut débit fixe s'établissent à +68 000, avec une part de conquête estimée à 25% sur le trimestre, en hausse significative par rapport au 1er trimestre 2014 (+14 points). Le développement de la fibre s'accélère avec +75 000 clients supplémentaires sur le trimestre.

L'Espagne enregistre également une très bonne performance sur le haut débit fixe, tirée par la fibre, avec +50 000 ventes nettes au 1er trimestre et une base-clients en hausse de +13,4% sur un an. Les forfaits mobiles sont en croissance de +5,8% sur un an, et la 4G progresse de +600 000 clients au 1er trimestre.

La base-clients 4G est également en très forte progression en Pologne (900 000 clients au 31 mars 2015, soit une augmentation de 47% en trois mois), et en Belgique où elle progresse de +19% sur le trimestre et représente 25% des forfaits mobiles1 au 31 mars 2015.     

  • Le chiffre d'affaires s'élève à 9,672 milliards d'euros, soit une baisse limitée à -0,9% à base comparable qui confirme l'amélioration de la tendance observée dans les pays européens, liée pour l'essentiel aux services mobiles et aux ventes d'équipements mobiles, tandis que l'Afrique et le Moyen-Orient poursuivent leur croissance soutenue. Hors mesures de régulation, le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015 est quasi stable (-0,3%) contre une baisse de -3,0% au 1er trimestre 2014.
  • L'EBITDA retraité s'établit à 2,916 milliards d'euros. Les efforts continus sur les coûts indirects permettent de diviser par 2 la baisse de l'EBITDA retraité[2], soit -55 millions d'euros au 1er trimestre 2015 contre une baisse de -120 millions d'euros au 1er trimestre 2014, à base comparable. Le taux de marge d'EBITDA retraité rapporté au chiffre d'affaires (30,1%) enregistre un recul limité à -0,3 point par rapport au 1er trimestre 2014.
  • Les investissements (1,190 milliard d'euros) sont en augmentation de +3,0% à base comparable et représentent 12,3% du chiffre d'affaires (+0,5 point par rapport au 1er trimestre 2014). Le niveau d'investissement reste élevé et témoigne des efforts continus dans le très haut débit, en ligne avec les annonces du plan stratégique "Essentiels2020", pour accroître la différenciation des réseaux et des services du Groupe.  

Commentant la publication des résultats de l'activité du 1er trimestre 2015, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du Groupe Orange a déclaré : « Orange a réalisé au premier trimestre 2015 une très bonne performance commerciale dans l'ensemble de ses pays. Ces résultats illustrent la qualité de nos offres, adaptées aux attentes de nos clients, ainsi que la pertinence de notre stratégie de différenciation par l'investissement dans le très haut débit. Nous en tirons les premiers bénéfices : nous avons déjà attiré plus de 10 millions de clients 4G à travers l'Europe et la fibre est désormais un véritable moteur d'acquisition de clients en France et en Espagne. Au niveau mondial, nous avons désormais 247 millions de clients, dont plus de 100 millions en Afrique et au Moyen-Orient. Ces performances nous ont permis de quasiment stabiliser notre chiffre d'affaires, hors mesures de régulation. En parallèle, nos efforts continus sur notre structure de coûts nous permettent de limiter l'érosion de la marge d'EBITDA retraité en valeur absolue, et ainsi de confirmer nos objectifs annuels pour 2015. Le Groupe est aujourd'hui en ordre de marche pour se consacrer à la mise en oeuvre opérationnelle du plan stratégique Essentiels2020, centré sur l'expérience client, que nous avons présenté le mois dernier. »

Indicateurs-clés

                   
    1er
trimestre
1er
trimestre
1er
trimestre
  variation à base variation hors mesures   variation en données
      2015 2014 2014   comparable de régulation   historiques
En millions d'euros   à base comparable en données historiques          
                   
Chiffre d'affaires 9 672  9 761  9 804    (0,9)% (0,3)%   (1,4)%
Dont :                  
  France 4 722  4 810  4 810    (1,8)% (1,6)%   (1,8)%
  Europe 2 324  2 408  2 523    (3,5)% (1,5)%   (7,9)%
    Espagne 928  977  977    (5,0)% (3,8)%   (5,0)%
    Pologne 699  711  716    (1,7)% (1,1)%   (2,4)%
    Belgique & Luxembourg 302  317  317    (4,6)% (2,7)%   (4,6)%
    Autres pays européens 396  405  515    (2,2)% 4,5 %   (23,1)%
    Éliminations intra-Europe (1) (1) (1)   - -   -
  Afrique et Moyen-Orient 1 124  1 053  1 014    6,8 % 6,9 %   10,8 %
  Entreprises 1 546  1 600  1 565    (3,4)% (3,4)%   (1,3)%
  Opérateurs Internationaux et Services Partagés 462  422  426    9,6 % 9,6 %   8,4 %
  Éliminations intra-Groupe (506) (532) (536)   - -   -
EBITDA retraité* 2 916  2 971  3 017    (1,9)% (0,8)%   (3,4)%
  En % du chiffre d'affaires 30,1 % 30,4 % 30,8 %   (0,3)pt (0,2)pt   (0,6)pt
CAPEX (hors licences) 1 190  1 156  1 161    3,0 %     2,5 %
  En % du chiffre d'affaires 12,3 % 11,8 % 11,8 %   0,5 pt     0,5 pt
                     

* Les retraitements de l'EBITDA sont décrits à l'annexe 2.

La présentation de l'activité évolue en 2015 avec la création de deux entités "Europe" et "Afrique et Moyen-Orient". L'Europe est répartie en quatre géographies : Espagne, Pologne, Belgique et Luxembourg, et les Autres pays européens. Les activités de Sofrecom, antérieurement rattachées au secteur d'activité Reste du monde, sont désormais rattachées au secteur Opérateurs Internationaux et Services Partagés.

En données historiques, le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2015 enregistre une diminution de -1,4% par rapport au 1er trimestre 2014 qui inclut l'impact des variations de périmètre (-1,5 point) avec principalement la cession d'Orange Dominicana au 9 avril 2014, de Wirtualna Polska au 13 février 2014, d'Orange Ouganda le 11 novembre 2014 et la mise en équivalence de Telkom Kenya au 31 décembre 2014, ainsi que l'effet favorable des variations de change (+1,0 point) avec notamment la hausse du dollar, de la livre égyptienne et du dinar jordanien.

*

*        *

Le Conseil d'administration d'Orange SA s'est réuni le 27 avril 2015 et a examiné les résultats du Groupe au 31 mars 2015.

Les données financières ainsi que les données à base comparable de ce communiqué sont des données non auditées.

Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site Internet d'Orange :

                                                           http://www.orange.com

Analyse des chiffres-clés du Groupe

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires du Groupe Orange s'élève à 9,672 milliards d'euros au 1er trimestre 2015, soit une baisse limitée à -0,9% à base comparable. Hors les mesures de régulation qui s'élèvent à -63 millions d'euros, le chiffre d'affaires est quasi stable (-0,3%) et confirme pour le deuxième trimestre consécutif, l'amélioration de son évolution[3].
En France, le chiffre d'affaires enregistre une baisse limitée à -1,6% au 1er trimestre 2015 (hors mesures de régulation) qui confirme l'amélioration observée au 4ème trimestre 2014 (-1,5%, après -2,6% au 3ème trimestre et -4,4% au 1er semestre) liée aux services mobiles, tandis que les services fixes haut débit progressent de +1,1% après +0,5% au 4ème trimestre 2014.
Dans la zone Europe, les services mobiles, marqués par les baisses de prix et le développement des offres SIM-only, sont en diminution de -3,8% au 1er trimestre (hors mesures de régulation). Parallèlement, les ventes d'équipements mobiles progressent de +13,8% et les services fixes haut débit sont en hausse de +4,2% :

  • en Espagne, le chiffre d'affaires est en recul de -3,8% au 1er trimestre. La baisse des services mobiles reste significative avec l'impact des offres SIM-only et de la convergence. Les services fixes haut débit poursuivent leur progression soutenue (+9,4% au 1er trimestre) ;
  • en Pologne, le chiffre d'affaires est en diminution de -1,1%. La forte progression des ventes d'équipements mobiles et le développement de l'ICT et des projets d'infrastructures compensent le recul des services mobiles lié aux baisses de prix ;
  • Belgique et Luxembourg : avec une baisse du chiffre d'affaires limitée à -2,7%, le 1er trimestre confirme la stabilisation des services mobiles amorcée au 4ème trimestre 2014 ;
  • les Autres pays européens sont en hausse de +4,5% au 1er trimestre, tirés par la Roumanie (+6,4%) et la Moldavie (+11,6%), tandis que le chiffre d'affaires de la Slovaquie reste stable (+0,3%).

En Afrique et au Moyen-Orient : la progression du chiffre d'affaires reste très soutenue au 1er trimestre (+6,9% hors régulation après +7,4% sur l'année 2014), tirée par la Côte d'Ivoire, l'Egypte, le Mali, la Guinée et la République Démocratique du Congo.
Secteur Entreprises : le recul des services historiques se poursuit à un rythme comparable à celui des trimestres antérieurs, tandis que l'IT et les services d'intégration sont marqués par la révision en baisse de certains contrats. La progression des services de sécurité et du cloud reste cependant forte (respectivement +30% et +26%).  

Évolution de la base-clients

Le nombre de clients des services mobiles s'élève à 188,2 millions au 31 mars 2015, en hausse de +6,2% sur un an (+11,0 millions de clients supplémentaires) à base comparable. L'Afrique et le Moyen-Orient totalisent 100,6 millions de clients au 31 mars 2015, en hausse de +11,3% à base comparable (+10,2 millions de clients supplémentaires). Orange Money compte 13,3 millions de clients à cette même date (+48% sur un an).
En France, les forfaits mobiles (22,4 millions de clients) progressent de +6,6% et représentent 82% de la base-clients mobile totale au 31 mars 2015 (+4,0 points sur un an). Dans la zone Europe, les forfaits mobiles (28,2 millions de clients au 31 mars 2015) sont en progression de +4,8% sur un an à base comparable, et représentent 58,4% de la base-clients mobile au 31 mars 2015 (+2,0 points en un an). La hausse des forfaits concerne notamment l'Espagne la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie.
Le haut débit fixe totalise 16,1 millions de clients au 31 mars 2015, en hausse de +3,4% sur un an, soit +532 000 clients supplémentaires dont +282 000 en France et +239 000 en Espagne. Le haut débit fixe inclut 830 000 accès en fibre optique au 31 mars 2015 (+401 000 accès sur un an dont +273 000 en France et +113 000 en Espagne).

EBITDA retraité

L'EBITDA retraité s'élève à 2,916 milliards d'euros au 1er trimestre 2015, avec une baisse limitée à -1,9% à base comparable et à -0,8% hors mesures de régulation. Il bénéficie notamment du ralentissement significatif de la baisse du chiffre d'affaires, quasi-stable hors régulation au 1er trimestre 2015 (-26 millions d'euros) contre une baisse de -298 millions d'euros au 1er trimestre 2014. Le taux de marge d'EBITDA retraité rapporté au chiffre d'affaires s'établit à 30,1%, en diminution de -0,3 point par rapport au 1er trimestre 2014.

Les coûts indirects sont en diminution de 71 millions d'euros au 1er trimestre 2015. Les charges de personnel (retraitées) baissent de -1,9% (43 millions d'euros) avec un nombre moyen de salariés en diminution de -4,1% à base comparable (144 807 équivalents temps plein au 1er trimestre 2015 contre 151 023 au 1er trimestre 2014). Les autres coûts indirects baissent de 28 millions d'euros. La rationalisation des coûts d'accès et d'infrastructure réseau à l'international compense la croissance des coûts de maintenance et d'énergie liée à l'augmentation du nombre de sites mobile et du trafic de données. Les frais généraux sont en diminution avec notamment la dématérialisation des factures en France, en Pologne et en Belgique. Les charges immobilières sont également en baisse avec le plan de restructuration de l'immobilier en France.
Les coûts directs enregistrent une hausse de 37 millions d'euros au 1er trimestre 2015, liée aux achats et reversements aux autres opérateurs et qui reflète notamment la croissance des services internationaux. Les autres coûts directs baissent de 10 millions d'euros : la baisse des commissions liée à la rationalisation des canaux de distribution compense l'augmentation des coûts de connectivité notamment des services fixes à très haut débit en Espagne et des coûts liés au développement de l'ICT en Pologne et des réseaux d'initiative publique en France. 

CAPEX

Les CAPEX s'élèvent à 1,190 milliard d'euros au 1er trimestre 2015, en augmentation de +3,0% par rapport au 1er trimestre 2014, à base comparable. Le taux de CAPEX rapporté au chiffre d'affaires s'établit à 12,3%, en augmentation de +0,5 point. Les investissements dans les réseaux représentent 59,2% des CAPEX du Groupe au 1er trimestre 2015, et progressent de +5,1% par rapport au 1er trimestre 2014.
En France, Orange est au premier rang des opérateurs 4G, avec 76% de la population couverte et la 4G+ est déployée dans 17 grandes villes. Parallèlement, les investissements dans la fibre s'accélèrent : Orange est le leader de la fibre en France avec 3,9 millions de foyers raccordables au 31 mars 2015, en hausse de +43% sur un an.
En Espagne, le déploiement du réseau fibre continue avec, au 31 mars 2015, 902 000 logements raccordables dans le cadre du partage de réseau avec Vodafone. Les investissements dans la 4G restent soutenus, et le taux de couverture est passé de 50% à 73% en un an.
En Pologne, la couverture de la 4G mobile a plus que doublé, s'établissant à 72% au 31 mars 2015 contre 29% au 31 mars 2014. Le très haut débit fixe VDSL compte plus de 4,5 millions de foyers éligibles au 31 mars 2015 (en progression de +45% sur  un an) et d'ores et déjà 106 000 foyers raccordables à la fibre avec le démarrage du projet pluri-annuel de déploiement de la fibre en Pologne.
En Belgique, le réseau 4G mobile couvre désormais 92% de la population, confirmant la position de leader de Mobistar en matière de couverture 4G. Dans les Autres pays européens, Orange est leader en Roumanie sur la 4G avec 65% de la population couverte au 31 mars 2015.
En Afrique et au Moyen-Orient, en 3G mobile, deux lancement commerciaux ont été réalisés au 1er  trimestre 2015 (Irak et Cameroun), portant à 18 le nombre de pays couverts. Orange a obtenu des licences 4G en Jordanie et au Cameroun et la 4G a été lancée en février au Botswana.
Enfin, Orange continue d'investir sur les câbles sous-marins avec, au 1er trimestre 2015, l'augmentation de capacité du câble SEA-ME-WE 4 (Europe-Asie).

Perspectives 2015

Compte tenu des résultats du 1er trimestre 2015, le Groupe confirme l'objectif d'atteindre un EBITDA retraité situé entre 11,9 et 12,1 milliards d'euros pour l'exercice 2015.
Le Groupe confirme également l'objectif d'un ratio retraité dette nette/EBITDA autour de 2x à moyen terme pour préserver la solidité financière d'Orange et sa capacité d'investissement.
Dans ce cadre, le Groupe poursuit une politique d'acquisition sélective en se concentrant sur les marchés sur lesquels il est déjà présent.
Le Groupe confirme le versement d'un dividende de 0,60 euro par action pour 2015[4]. Un acompte sur dividende de l'exercice 2015, de 0,20 euro par action, devrait être payé d'ici la fin de l'année.
Le versement du solde du dividende au titre de l'exercice 2014, soit 0,40 euro par action, sera payé le 10 juin prochain4. La date de détachement du coupon est fixée au 8 juin 2015 et la date d'enregistrement au 9 juin 2015.

Analyse par secteur opérationnel

France

Le chiffre d'affaires de la France confirme, avec une baisse limitée à -1,6% au 1er trimestre 2015 à base comparable et hors mesures de régulation, l'amélioration observée au trimestre précédent (-1,5% au 4ème trimestre 2014 après -2,6% au 3ème trimestre et -4,4% au 1er semestre). Cette amélioration reflète l'évolution favorable à la fois des services mobiles et des services fixes, tandis que la progression des ventes d'équipements mobiles reste forte (+24,9% après +24,7% au 4ème trimestre 2014) tirée notamment par le développement du paiement étalé et des ventes de terminaux nus.
Les services mobiles enregistrent une baisse de -4,2% au 1er trimestre 2015 hors mesures de régulation, en ligne avec l'amélioration significative observée au 4ème trimestre 2014 (-4,5% après -6,1% au 3ème trimestre et -8,9% au 1er semestre). L'impact des baisses de prix liées à la refonte des offres segmentées Sosh, Open et Origami intervenue en 2012 et 2013 se réduit progressivement.
La dynamique commerciale reste soutenue avec +164 000 ventes nettes de forfaits[5] au 1er trimestre 2015, soit près du double de celles réalisées au 1er trimestre 2014 (+85 000). Cette performance est tirée à la fois par d'exceptionnelles ventes brutes sur le marché entreprises avec la reconquête de flottes, et un 1er trimestre record sur les forfaits grand public. Les offres premium (Origami + Open) représentent 61,1% des forfaits grand public au 31 mars 2015 (+2,7 points en un an) et les offres en ligne Sosh comptent 2,611 millions de clients à cette date (+26,4% sur un an). Les forfaits grand public sont pour une part croissante souscrits en offres SIM-only qui représentent 39,3% des forfaits grand public au 31 mars 2015 contre 27,2% un an plus tôt (+12,1 points sur un an). Au total, la base-clients des forfaits (22,412 millions de clients au 31 mars 2015) progresse de +6,6% sur un an. Le nombre de clients à la 4G s'élève à 4,5 millions au 31 mars 2015, soit une augmentation de +800 000 clients en trois mois.
Les services fixes enregistrent une baisse limitée à -1,1% au 1er trimestre 2015. La baisse tendancielle de la téléphonie classique est pour une large part compensée par la progression des services aux opérateurs liée à la croissance du dégroupage de lignes téléphoniques et au développement de la fibre optique en cofinancement. Parallèlement, le haut débit fixe est en hausse de +1,1% au 1er trimestre. La base-clients du haut débit fixe (10,421 millions d'accès au 31 mars 2015) progresse de +2,8% sur un an. Elle inclut à cette date, 638 000 accès en fibre optique contre 365 000 un an plus tôt (+74,6%). Les offres convergentes (Open, Open Pro et Sosh+Livebox) représentent 46,7% de la base-clients haut débit fixe au 31 mars 2015 contre 39,3% un an plus tôt.

Europe

Le chiffre d'affaires de la zone Europe est en diminution de -1,5% au 1er trimestre 2015 (hors mesures de régulation) après -0,9% au 4ème trimestre 2014 et -3,5% sur les neuf premiers mois de 2014. L'inflexion au 1er trimestre 2015 est liée à l'Espagne tandis que le secteur Belgique et Luxembourg est en nette amélioration. Les Autres pays européens poursuivent leur croissance au 1er trimestre 2015 à un rythme légèrement supérieur à celui du 4ème trimestre 2014. 

Espagne

Le chiffre d'affaires de l'Espagne est en diminution de -3,8% au 1er trimestre 2015 (hors mesures de régulation) après -0,5% au 4ème trimestre 2014. Le 1er trimestre 2015 enregistre notamment un tassement des ventes d'équipements mobiles (+2,0%) après un rebond au 4ème trimestre (+11,7%).
Les services mobiles sont en recul de -8,3% au 1er trimestre 2015 (hors mesures de régulation) après -6,1% au 4ème trimestre 2014. Outre le ralentissement de la croissance des MVNO, les services mobiles restent marqués par l'impact du repositionnement tarifaire et commercial (avec les offres SIM-only et les offres convergentes Canguro) qui s'est accéléré en 2014. Les offres SIM-only représentent au 31 mars 2015, 92% des forfaits grand public contre 62% un an plus tôt. Au total, les forfaits (9,568 millions de clients au 31 mars 2015) progressent de +5,8%, soit +528 000 ventes nettes sur un an.
Les services fixes haut débit sont en hausse de +9,4% au 1er trimestre, tirés par la progression de la base-clients qui reste soutenue : au 31 mars 2015, le nombre d'accès haut débit fixe s'élève à 2,015 millions de clients, soit une augmentation de +13,4% sur un an. Les offres convergentes représentent 80% de la base-clients haut débit fixe au 31 mars 2015 contre 72% un an plus tôt. La base-clients haut débit fixe inclut 113 000 accès en fibre optique au 31 mars 2015.

Pologne

Le chiffre d'affaires de la Pologne est en diminution de -1,1% au 1er trimestre 2015, hors mesures de régulation. La hausse des ventes d'équipements mobiles reste très forte (+219%) avec le développement du paiement étalé commercialisé depuis le 2ème trimestre 2014, tandis que l'évolution des services mobiles et des services fixes s'améliore légèrement par rapport à celle du 4ème trimestre 2014.
Les services mobiles, en recul de -3,8% au 1er trimestre après -4,3% au 4ème trimestre 2014 (hors mesures de régulation), restent marqués par les baisses de prix. La dynamique commerciale est cependant soutenue notamment celle de la base-clients des forfaits, en hausse de +5,0% sur un an, soit +366 000 ventes nettes dont +48 000 au 1er trimestre, tirées par les services de données. En particulier, les offres convergentes Orange Open progressent fortement (+68% sur un an) avec 591 000 clients au 31 mars 2015. La 4G totalise 900 000 utilisateurs à cette date, soit une progression de +47% au cours des trois derniers mois. La base-clients mobile totale est en hausse de +0,8% au 31 mars 2015 sur un an tandis que la baisse de l'ARPU trimestriel ralentit (-5,0% au 1er trimestre après -6,4% au 4ème trimestre 2014). 
Les services fixes enregistrent une baisse de -7,9% au 1er trimestre 2015 après -9,5% au 4ème trimestre 2014 (hors mesures de régulation), liée pour la plus large part à la téléphonie classique (-12,0%). Parallèlement, le chiffre d'affaires du haut débit fixe est en diminution de -2,4% : le recul de la base-clients (-3,8% au 31 mars 2015 sur un an) est partiellement compensé par l'amélioration de l'ARPU trimestriel (+0,5%) que soutient la progression rapide des offres à très haut débit (+120% au 31 mars 2015 sur un an). A cet égard, les offres VDSL représentent près de 10% de la base-clients haut débit xDSL au 31 mars 2015 contre 4% un an plus tôt.

Belgique & Luxembourg

L'évolution du chiffre d'affaires de la Belgique et du Luxembourg est en nette amélioration au 1er trimestre 2015, avec une baisse limitée à -2,7% après -9,2% au 4ème trimestre 2014, hors mesures de régulation. En particulier, la baisse des ventes d'équipements mobiles ralentit de manière significative au 1er trimestre (-15,5% après -43,0% au 4ème trimestre 2014).
Les services mobiles, en hausse de +0,5% au 1er trimestre 2015 hors mesures de régulation, confirment l'amélioration observée au 4ème trimestre 2014 (+0,7%) après les baisses de -3,0% au 3ème trimestre et de -10,4% au 1er semestre liées aux importantes refontes tarifaires intervenues en 2013. En particulier, l'ARPU trimestriel de la Belgique progresse pour le deuxième trimestre consécutif. Il bénéficie notamment du développement rapide de la 4G dont le nombre de clients est en hausse de 19% sur le trimestre et représente 25% des forfaits mobiles6 au 31 mars 2015.   
La base-clients mobile des forfaits[6] de la Belgique et du Luxembourg (2,246 millions de clients au 31 mars 2015) reste stable sur le trimestre (-0,1% par rapport au 31 décembre 2014), confortant ainsi l'amélioration observée au cours du 2ème semestre 2014, après le recul des trimestres antérieurs.  
Parallèlement, la base-clients des MVNO (1,712 million de clients au 31 mars 2015) poursuit sa forte progression (+30,5% sur un an).

Autres pays européens

Le chiffre d'affaires des Autres pays européens est en hausse de +4,5% au 1er trimestre 2015 (hors mesures de régulation), après +3,7% au 4ème trimestre 2014. La progression réalisée au 1er trimestre 2015 concerne la Roumanie (+6,4% après +4,5% au 4ème trimestre 2014) et la Moldavie (+11,6% après +8,4%). Parallèlement, la Slovaquie confirme la stabilisation de son chiffre d'affaires (+0,3% après +0,8% au 2ème semestre 2014) tandis que l'érosion du chiffre d'affaires de l'Arménie se poursuit (-8,8% au 1er trimestre 2015 après -4,2% au 4ème trimestre 2014).       
La base-clients mobile des Autres pays européens s'élève à 16,008 millions de clients au 31 mars 2015, en progression de +0,8% sur un an, à base comparable. Les forfaits (7,846 millions de clients) sont en hausse de +5,5% et représentent 49,0% de la base-clients mobile totale au 31 mars 2015 contre 46,8% un an plus tôt (+2,2 points).
La base-clients haut débit fixe s'élève à 140 000 clients au 31 mars 2015 (+2,9% sur un an) et correspond pour l'essentiel à la Slovaquie.

Afrique et Moyen-Orient

La progression du chiffre d'affaires de l'Afrique et du Moyen-Orient reste soutenue, s'établissant à +6,9% au 1er trimestre 2015 (hors mesures de régulation) dans le prolongement du 2ème semestre 2014 (+7,2%), tirée par les services mobiles en hausse de +9,3% après +9,4% au 2ème semestre 2014. Six pays sur treize affichent une croissance à deux chiffres au 1er trimestre 2015 avec en particulier, les performances notables de la Côte d'Ivoire, du Mali, de la République Démocratique du Congo et de la Guinée. S'y ajoute la croissance soutenue de l'Egypte.
La base-clients mobile, en hausse de +11,3% sur un an à base comparable, s'élève à 100,6 millions de clients au 31 mars 2015 avec +3,1 millions de clients supplémentaires au 1er trimestre. Les principaux pays contributeurs à la croissance du 1er trimestre sont le Mali, la Côte d'Ivoire, la République Démocratique du Congo et le Cameroun.
Les services de données sont en progression très rapide et représentent la moitié de la croissance du chiffre d'affaires des services mobiles au 1er trimestre. Orange Money compte 13,3 millions de clients au 31 mars 2015, soit une progression de +48% sur un an à base comparable.

Entreprises

Le chiffre d'affaires du secteur Entreprises enregistre une baisse de -3,4% au 1er trimestre 2015 à base comparable, liée au recul tendanciel des services historiques de voix et de données. Parallèlement, l'IT et les services d'intégration sont en légère hausse (+0,3%) : la progression des solutions de sécurité et du cloud computing reste forte (respectivement +30% et +26%) tandis que les autres services sont marqués par la révision en baisse de certains contrats.
Les services de données baissent de -3,5% au 1er trimestre : le recul des services historiques se poursuit tandis que l'IPVPN enregistre une légère hausse de son chiffre d'affaires (+0,3%) qui reflète la progression de +1,3% sur un an du nombre d'accès IPVPN.
Les services de voix sont en recul de -7,0% au 1er trimestre : la baisse tendancielle de la téléphonie fixe classique (-9,8%) est partiellement compensée par le développement continu de la voix sur IP (+4,8%).

Opérateurs Internationaux et Services Partagés

Le chiffre d'affaires du secteur Opérateurs Internationaux et Services Partagés enregistre une hausse de +9,6% à base comparable, principalement liée à la croissance du trafic international au 1er trimestre 2015 comparé à un 1er trimestre 2014 en retrait. Les services de contenus sont également en progression soutenue, tirés par OCS et Dailymotion.

Calendrier des événements à venir

  • 28 juillet 2015 : résultats du 1er semestre 2015

Contacts

presse : 01 44 44 93 93

 

Jean-Bernard Orsoni
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tom Wright
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Olivier Emberger
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Caroline Simeoni
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

communication financière : 01 44 44 04 32
(analystes et investisseurs)

 

Patrice Lambert-de Diesbach
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Corentin Maigné
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Constance Gest
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Luca Gaballo
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Caroline Maury
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Didier Kohn
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

actionnaires individuels : 1010

 

 

 

 

source: https://www.easybourse.com/marches/valeurs/communique-presse/1141465/communique-orange-resultats-du-premier-trimestre-2015.html