RP marché de la démat
img_revue_de_presse_apateam_2

Manuel Valls au 70ème congrès de l'Ordre des experts-comptables

 

La transformation numérique est inévitable et s'accélère. Les experts-comptables sont tous concernés et doivent évoluer rapidement pour pouvoir accompagner ensuite leurs clients dans cette évolution.

Le 70ème Congrès de l'Ordre des experts-comptables bat son plein en ce jeudi 1er octobre 2015. De nombreux congressistes se pressent autour des stands, assistent aux conférences et ateliers ou entrent dans le grand amphi et l'amphi bleu.

Le grand amphi, est le lieu où Philippe Arraou, président du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables doit présenter un nouveau sondage, réalisé avec Harris Interactive, à Manuel Valls. L'amphi bleu du palais des congrès propose une rediffusion vidéo en direct. Le nombre de participants dépasse les 3 800 spectateurs, la capacité du grand amphi.

Les petites et moyennes entreprises accordent une grande confiance à leur expert-comptable. Manuel Valls fera part de sa propre confiance, devant tous les experts-comptables présents à cette plénière exceptionnelle.

La confiance des petites et moyennes entreprises

Manuel Valls au 70ème congrès de l'Ordre des experts-comptables

L'enquête sur les enjeux de la transition numérique aux yeux des dirigeants TPE-PME a été réalisée entre le 23 et le 28 septembre 2015, par téléphone. L'échantillon est composé de 402 dirigeants de TPE-PME, de 0 à 499 salariés.

Elle montre que beaucoup de dirigeants ne sont pas prêts pour la transition numérique à venir et que, même s'ils n'expriment pas directement un besoin d'accompagnement (1 dirigeant sur dix seulement), l'immense majorité d'entre eux (80%) ferait confiance à l'expert-comptable pour cet accompagnement.

L'administration de l'entreprise, dont la comptabilité, est plus souvent numérisée que la commercialisation des produits et services de ces mêmes entreprises.

La transition numérique est importante pour :

  • 59% des dirigeants lorsqu'elle concerne leur propre entreprise ;
  • 89% des dirigeants lorsque l'on parle des entreprises françaises en général.

Philippe Arraou, Président du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables rappelle également que le numérique ne se limite pas à la création d'un site internet ou à la transformation de factures en documents dits "pdf". Le numérique, c'est aussi une révolution du fonctionnement interne de l'entreprise et de sa relation avec les autres qui se fait de plus en plus, selon un mode dématérialisé.

Et l'expert-comptable doit être prêt. Au même titre que les entreprises qui sont près des deux tiers à avoir pris la mesure des évolutions qui s'annoncent.

Pour pouvoir accompagner ses clients, il doit vivre cette transition numérique et la partager. Car la comptabilité n'a pas vocation à disparaître. Elle sera simplement organisée différemment dans un futur proche.

L'annonce de Manuel Valls

Pour le Premier ministre, Manuel Valls, l'expert-comptable est le 1er conseiller des entreprises. Il estime que "le chef d'entreprise sait naviguer et que l'expert-comptable sait lire les cartes maritimes".

Les démarches effectuées par le Conseil Supérieur de l'Ordre des experts-comptables, pour accompagner la simplification et faire des propositions concrètes depuis 18 mois, sont bien perçues.

Il compte sur les experts-comptables pour aider le gouvernement dans la mise en place des réformes successives et surtout pour les trois chantiers à venir qui sont :

  • la réduction du déficit qui doit passer sous la barre des 3% dès 2017 ;
  • la restauration de la compétitivité des entreprises par la baisse des coûts du travail et de la fiscalité ;
  • la réforme du marché du travail : l'entrepreneur ne doit plus avoir peur d'embaucher.

Ces trois chantiers doivent participer à un retour à une croissance de 1.50% en 2016 et à la création de nouveaux emplois.

Une future loi du ministre de l'Economie doit permettre de mieux faire face au phénomène d'ubérisation de l'économie.

Plus spécifiquement pour les experts-comptables, le Premier ministre propose :

  • de revenir sur le statut des experts-comptables en entreprise en tenant davantage compte des spécificités de ce statut ;
  • de permettre aux experts-comptables, de déterminer l'assiette des déclarations fiscales et comptables de l'entreprise, même en-dehors de la mission comptable principale.

Manuel Valls termine en réitérant sa confiance dans la profession.

 

 

source: https://www.compta-online.com/manuel-valls-au-70eme-congres-de-ordre-des-experts-comptables-ao1437