RP marché de la démat
img_revue_de_presse_apateam_2

Les entreprises s'inquiètent de l'augmentation des délais de paiement (étude)

 

Les délais de paiement entre entreprises ont fortement augmenté en 2015 malgré une amélioration de la situation économique, suscitant l'inquiétude des chefs d'entreprise vis-à-vis de leur trésorerie, selon une étude publiée mardi par le cabinet ARC.

Paris, 3 nov 2015 (AFP) - En 2015, le retard de paiement moyen pour les petites et moyennes entreprises (PME) a atteint 13,9 jours, contre 10 jours en 2014 et 10,4 jours en 2013, selon ce baromètre sur le recouvrement des créances, réalisé en partenariat avec l'IFOP.

Pour les grandes entreprises, le retard moyen est passé à 12,1 jours, contre 8,2 jours en 2014 et 7,3 jours en 2013.Cette situation est perçue comme "préoccupante", car "25% des faillites sont aujourd'hui dues au non respect des délais de paiement", a souligné lors d'une rencontre avec la presse, Denis Le Bossé, président du cabinet ARC.D'après le baromètre, réalisé auprès de 501 entreprises de plus de 50 salariés, 42% des entreprises estiment que le recouvrement de créances est devenu plus difficile, en raison notamment de la détérioration de la trésorerie de leurs clients.Près de 86% des entreprises se disent par ailleurs réticentes à relancer leurs clients, par peur de perdre un marché."Comme la crise dure, les entreprises préservent par tous les moyens leur cash, en attendant le retour de la croissance", a commenté lors de la conférence de presse le patron du Medef Pierre Gattaz, évoquant un "comportement d'animaux blessés"."Il faut retrouver rapidement de la compétitivité et de la croissance, ça résoudra le problème progressivement", a-t-il ajouté.Plusieurs mesures ont été prises ces dernières années pour résoudre le problème de recouvrement des créances, comme la mise en place, par la DGCCRF, d'amendes administratives en cas de non respect des délais de paiement.Mais "depuis le début de l'année, seules 140 amendes d'un montant total de deux millions d'euros ont été appliquées", selon Denis Le Bossé, pour qui les contrôles sont limités aux très grandes entreprises et ne traitent pas le problème des délais de paiement entre PME.Pour les entreprises, la solution la plus efficace pour réduire les délais de paiements est la dématérialisation des factures (35%), devant l'application des amendes (31%), le contrôle et les attestations des commissaires aux comptes (17%) et la publication des amendes.© 2015 AFP

 

source: http://www.lerevenu.com/breves/les-entreprises-sinquietent-de-laugmentation-des-delais-de-paiement-etude