RP marché de la démat
img_revue_de_presse_apateam_2

La Poste : La Cour des comptes préconise une cure d'amaigrissement

 

Avec internet, les français envoient de moins en moins de courriers. Pourtant, la Poste n'a toujours pas réévalué son fonctionnement et ses missions.

Ce matin, la Cour des comptes rend son rapport annuel. Dans son collimateur ce coup-ci, la Poste et ses 73 000 postiers. Avec le passage à internet, et la dématérialisation des factures et de nombreux autres documents, les français envoient et reçoivent de moins en moins de courriers. La Poste accuse donc un manque à gagner d'un demi milliard d'euros, que celle-ci entend compenser par une augmentation du prix du timbre. Les sages de la rue Cambon aimeraient que la Poste regarde aussi ses coûts...

Certaines des préconisations du rapport ne feront pas plaisir à tout le monde. Le mode de travail des postiers devrait évoluer : actuellement, la règle est celle du "fini - parti"--une fois qu'un postier a fini sa tournée, il rentre chez lui. Le rapport préconiserait surtout de remettre en question la distribution du courrier six jours sur sept. Elle préconise également la réduction du nombre de tournées, ou la réunion des boîtes postales des habitants dans certaines zones rurales.

Un point où tout le monde (sauf la Poste) sera d'accord : la Cour des comptes s'étonne que, alors que presque tous les français ont internet et un téléphone portable, la Poste ne soit toujours pas capable d'avertir ses usagers de l'heure de passage d'un recommandé...

 
La Poste : La Cour des comptes préconise une cure d'amaigrissement