RP marché de la démat
img_revue_de_presse_apateam_2

DÉMATERIALISATION - Neopost s'attaque aux factures fournisseurs

 

Neopost complète sa solution d’envoi de factures clients papier et électroniques par un service de dématérialisation des factures fournisseurs. Baptisée Neotouch Facture, cette offre clé en main permet de simplifier et d’automatiser des processus souvent chronophages et sources d’erreurs.

Avec Neotouch Facture, les professionnels peuvent ainsi traiter toutes leurs factures entrantes - reçues en format papier ou électroniques - sur un seul portail, en bénéficiant de différentes fonctions : workflow de validation, export et intégration dans les logiciels comptables ou ERP, archivage sécurisé en ligne pendant 10 ans, ou encore tableaux de bord avec indicateurs de suivi, etc.

A en croire Neopost, la mise en place d’un tel service permettrait une réduction des coûts de traitement des factures pouvant aller jusqu’à 60%. Les temps de traitement seraient également divisés par plus de trois, passant de 18 à 5 jours en moyenne.

« Avec Neotouch Facture, quel que soit le format papier ou électronique, les factures clients peuvent être externalisées et les factures fournisseurs peuvent être dématérialisées pour gagner du temps et de l’argent tout en assurant un suivi en temps réel qui permet d’optimiser les processus comptables », déclare Chrystelle Verlaguet, Directrice Marketing des solutions dématérialisées et éditiques de Neopost.

Rappelons que Neopost est le deuxième fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier et un acteur important de la communication digitale et des solutions logistiques. Ses solutions sont implantées dans plus de 90 pays et son chiffre d’affaires 2014 avoisine les 1,1 milliard d’euros. En France, l’entreprise met ses 600 collaborateurs et ses 25 agences au service de ses 140 000 clients.

L’avis du CXP

Dans un contexte économique tendu, la digitalisation des échanges interentreprises tend de plus en plus à s’imposer. Diverses réglementations sont déjà en place pour favoriser l’échange de factures au format numérique. L’ordonnance du 26 juin 2014 va ainsi obliger les entreprises à envoyer des factures électroniques vers les administrations, dès le 1er janvier 2017 pour les grandes entreprises et jusqu’en 2020 pour les plus petites sociétés. Une autre  ordonnance (à paraitre en 2016) devrait également imposer aux entreprises d’accepter la réception des factures électroniques.

 

 

 

source: http://www.cxp.fr/content/news/dematerialisation-neopost-sattaque-aux-factures-fournisseurs