RP marché de la démat
img_revue_de_presse_apateam_2

DÉMATERIALISATION - Sage s'associe à Cegedim pour simplifier l'envoi et la réception des factures électroniques

Sage et Cegedim ont mis leur expertise en commun pour développer un nouveau service qui permet aux petites entreprises de produire plus facilement des factures aux formats exigés par les établissements publics et tous les grands donneurs d’ordre.

Intégrée à eFacture, l’offre de facturation électronique (envoi, archivage légal….) de Sage, cette plateforme d’interopérabilité assure une conversion au format XML des données de facturation avant leur transfert et fournit aux utilisateurs une version au format classique PDF. En l’absence d’une norme générale établie en France et en Europe, l’outil permet ainsi de convertir de manière automatique chaque facture vers les différents formats demandés par les donneurs d’ordre.

Pour les entreprises utilisatrices, c’est un moyen supplémentaire de se mettre en conformité avec le cadre légal de la facturation électronique qui entrera en vigueur entre 2017 et 2020. D’ici à quatre ans, toutes les organisations et entreprises françaises devront, en effet, être en mesure d’accepter les factures électroniques dématérialisées de leurs fournisseurs, selon un calendrier établi par la législation : 2017 pour les grandes entreprises et les établissements publics, 2018 pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI), 2019 pour les PME et 2020 pour les TPE.

L’avis du CXP

Malgré un calendrier serré, il semblerait que peu d’entreprises aient déjà franchi le pas. D’après une récente étude réalisée par Sage auprès de ses clients, seulement 28% des entreprises interrogées utiliseraient aujourd’hui les factures électroniques.

La multiplicité des formats de factures utilisés, les contraintes juridiques et techniques propres à chaque pays et les investissements nécessaires pour la mise en place de solutions de dématérialisation performantes expliquent sans doute le faible taux d’équipement actuel.

Au-delà des obligations auxquelles elles vont être prochainement soumises, les entreprises auraient pourtant tout intérêt à opter pour la dématérialisation de leurs factures. Celle-ci permet en effet :

- une optimisation des échanges de l’information,

- une baisse des coûts de traitement et d’archivage,

- une réduction des délais de paiement,

- un stockage rapide, sécurisé et légal des factures,

- une diminution des erreurs et des litiges,

- la suppression du papier.

 

 

 

source: http://www.cxp.fr/content/news/dematerialisation-sage-sassocie-cegedim-pour-simplifier-lenvoi-et-la-reception-des-factures-electron