Trois intervenants, Véronique Kieny, formatrice et consultante en gestion de l’information et des données, Mickaël Lecoustre directeur de AMG informatique, et Walter Boblin, directeur d’établissement de la Poste au Creusot, sont venus donner des explications sur la dématérialisation des factures et l’archivage lors d’une réunion, mercredi, destinée aux chefs d’entreprise. Une trentaine de personnes avaient répondu à l’invitation.

Réduire les coûts et l’empreinte carbone

La dématérialisation des factures sera obligatoire au 1er janvier 2017 pour les grandes entreprises et les personnes publiques, au 1er janvier 2018 pour les entreprises de taille intermédiaire, au 1er janvier 2019 pour les petites et moyennes entreprises et au 1er janvier 2020 pour les micro-entreprises.

Pour Véronique Kieny, le but de cette réunion était de « transformer les obligations en opportunités » en fournissant un maximum de pistes aux chefs d’entreprise.

Elle a expliqué que si la dématérialisation des factures permettait des gains mutuels pour les entreprises et les administrations, c’est-à-dire une réduction des coûts (impression et envoi postal) mais aussi la diminution de l’empreinte carbone, la suppression des manipulations de documents papier et la diminution des temps de traitement et autres, il fallait tout de même se doter d’un outil électronique et logiciel pour le faire.

Mickaël Lecoustre, directeur d’AMG informatique, a donné d’amples renseignements sur les technologies disponibles pour répondre à la dématérialisation.

Quant à Walter Boblin, directeur de la Poste Le Creusot, il a apporté une réponse écoresponsable adaptée pour devenir un acteur de transition énergétique concernant pour l’archivage des anciens documents papiers.

2017 C’est à partir du 1er janvier 2017 que les grandes entreprises devront dématérialiser leurs factures. Les petites et moyennes entreprises auront jusqu’au 1er janvier 2019.

Thérèse Verdreau (CLP)

 

Véronique Kieny entourée (à gauche) par Mickaël Lecoustre et (à droite) par Walter Boblin.    Photo Thérèse VERDREAU
Véronique Kieny entourée (à gauche) par Mickaël Lecoustre et (à droite) par Walter Boblin.   Photo Thérèse VERDREAU

 

source: http://www.lejsl.com/edition-le-creusot/2016/07/17/les-factures-devront-toutes-devenir-electroniques-dans-les-entreprises