RP marché de la démat
img_revue_de_presse_apateam_2

Facturation en entreprise : le 100% digital désormais obligatoire

Ces derniers mois, le recours à la facturation électronique en entreprise connaît un véritable essor. En cause, l’arrêté du 22 mars 2017 fixant les modalités de numérisation des factures papier. Grâce à lui, la dématérialisation des factures papiers et des documents justificatifs est désormais possible. Les gains économiques et en terme de productivité seront considérables. Focus sur une petite révolution : le 100% digital devient légal et même obligatoire.


L’Etat initie la « full demat »

Jusqu’à présent, les entreprises étaient en droit de numériser des documents tels que les factures papiers ou les documents justificatifs. Cependant, elles étaient contraintes de conserver les originaux papiers pour une durée de 6 ans. Aujourd’hui, la simple conservation numérique soit la dématérialisation totale des factures fournisseurs est autorisée.

L’instruction du 22 février de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) précise les modalités à la fois d’émission et de réception des e-factures. L’obligation de transmettre des factures dématérialisées sera progressive d’ici à 2020, selon les capacités des entreprises.

75% des entreprises déjà concernées

Une étude menée par GS1 France auprès de 483 entreprises révèle que 75% utilisent le format digital pour leurs flux de factures entrantes et sortantes. Parmi elles, les ETI et les grands comptes en font davantage usage avec 80% contre 60% pour les TPE / PME.

La dématérialisation du courrier, des factures ou des documents RH est une démarche gagnant-gagnant pour les entreprises :

  • Gain de temps donc d’argent : productivité, réduction des délais de traitement…
  • Meilleure fluidité des process : réduction des litiges, absence de délais postaux…

Parmi les entreprises interrogées, 82% souhaitent généraliser le processus d’ici 2018 et 100% au-delà de 5 ans.

2020 : objectif zéro papier

Pour les entreprises, le passage à la e-facturation (dématérialisation des factures fournisseurs) signifie aussi se conformer à la loi. Une ordonnance de juin 2014 définissait en amont le calendrier de mise en application de l’obligation pour tous les fournisseurs de l’administration française. Depuis le 1er janvier 2017, les grandes entreprises et personnes publiques doivent être en mesure d’émettre des factures électroniques. Au 1er janvier 2018 seront concernées par l’obligation les entreprises de taille intermédiaire. Le 1er janvier 2019, elle entrera en vigueur pour les petites et moyennes entreprises. Enfin, les microentreprises rejoindront le mouvement « full demat » au 1er janvier 2020.

 

source: http://www.mybizness.fr/facturation-entreprise-digital-obligatoire-902.html