RP marché de la démat
img_revue_de_presse_apateam_2

Une baisse des délais de paiement en France ?

Causes de nombreuses défaillances au sein des entreprises, les retards de paiement se chiffrent entre 10 et 11 milliards d’euros de trésorerie perdus. La désorganisation découlant, entre autre, de la non-dématérialisation des processus de facturation semble en être la cause.

Des délais de paiements qui s’améliorent

Les retards de paiement, pourtant raccourcis depuis 20 ans — passant de 20 à 10 jours—, restent encore aujourd’hui une préoccupation de taille chez les entreprises. De même pour les délais de paiement, ces derniers se sont vus raccourcir à 50 jours — étude menée par l’agence Altares—, soit une réduction de 25 jours par rapport aux années 90. Au total, c’est presque un mois de trésorerie que les entreprises ont gagné !

En comparaison, nos homologues allemands jouissent d’une ponctualité, relative aux délais de paiement, de bien meilleure qualité avec deux tiers des clients qui paient leurs factures dans les temps.

Un constat mitigé

En France, environ 58% des clients avouent ne pas payer leurs factures à temps et pour cause, la non-conformité récurrente des factures. Malgré une harmonisation européenne des obligations liées à la facturation — directives 2010/45/UE du 13/07/2010 —, certaines sociétés éditant encore leurs propres règles de facturation, accentuent davantage ce phénomène de non-conformité. Ces défauts de processus, menant à des délais de paiements toujours plus long, provoquent dans un quart des cas de sérieux déséquilibres chez les entreprises, pouvant parfois même aller jusqu’au dépôt de bilan. Ainsi, il n’est pas rare, malgré un carnet de commande plein, d’observer certaines entreprises dépérir lentement suite à de nombreux défauts de paiement de la part de leurs clients.

Notons qu’une forte disparité des délais de paiement entre certaines régions et les différents secteurs d’activités est observée. En effet, une industrie de grande envergure aura plus tendance à étirer ses délais, souvent par des leviers liés à sa taille, pendant qu’un artisan à l’inverse, paiera en temps et en heure ses factures afin de ne subir aucunes pénalités.

Que faire en cas de retards

De prime abord, il est de mise d’effectuer certaines relances avant la date butoir de paiement, ceux-ci dans le but de prévenir son client et ainsi pouvoir solutionner, si nécessaires, les quelques erreurs liées au processus de facturation.

J+1 et vos factures ne sont toujours pas payées;

Toujours privilégier le dialogue avec votre client et adopter des relances téléphoniques et/ou mail non agressives. Essayez de comprendre les motifs pour lesquels les dates de paiement ne sont pas respectées et ainsi proposer à votre client la mise en place de remboursements mensualisés par exemple.

Le problème persiste;

il est conseillé de faire appel à des cabinets spécialisés dans le recouvrement de créances tel que notre cabinet COFAG et Associés, ces derniers étant en mesure d’apporter et de mettre en action des solutions plus ciblées et spécifiques propres à chaque cas de figures.

 

 

 Jean-Baptiste de Cofag & Associés

 

source: https://www.cofag-associes.fr/blog/delais_de_paiement-copy/